DEBUG
w88Việt nam

w88bet_tai w88club_w88keocuoc

Retour en arrière

Pour célébrer une décennie d’art et de récits regorgeants d’inspiration créés par des jeunes des Premières Nations, Métis et Inuits de tout le pays, dix des nombreux talents qui ont remporté le concours se sont entretenus avec Arts & récits autochtones. Ils ont ainsi partagé l’impact qu’a eu le concours sur leurs vies et leurs carrières. Voici leurs histoires.

Voir la transcription

NICOLE PAUL:
Lauréate, catégorie senior, arts, 2014
Arts et récits autochtones

J'ai appris il y a une semaine environ que j'avais gagné le concours et je ne pouvais pas le croire. C'était absolument formidable.

ANTHONY WILSON-SMITH:
Président, Historica Canada

Il existe tellement de raisons de parler de la jeunesse autochtone ou de la célébrer qu'il est difficile de déterminer par où commencer. L'une d'entre elles consiste, bien entendu, dans l'importance globale que revêt le premier peuple du Canada pour notre pays, vous savez, depuis des siècles, voire des millénaires.

Lorsque nous parlons des Premières nations, nous reconnaissons qu'elles partagent la même histoire depuis des milliers d'années, mais qu'elles se révèlent très différentes, au même titre que les pays et les cultures diffèrent souvent les uns des autres. Tout ce large éventail diversifié de styles, d'histoires, de sentiments et de langues s'offre à nous, et c'est ce qui le rend si extraordinairement captivant.

Au cours de la dernière décennie, nous avons observé un degré remarquable de talent et de réussite, et nous célébrons ces réalisations aujourd'hui. Elles nous ont tous fait prendre conscience de l'apport et des aptitudes extraordinaires des peuples autochtones, grace à ce concours. L'avenir sera fait de leurs réalisations, de leurs contributions et de leurs témoignages. Et lorsque nous l'envisageons en nous fondant sur ce que nous avons observé et ce qu'ils nous ont offert jusqu'à maintenant, tout est vraiment possible.

NICOLE PAUL:
Keeper of the Voice (2014) Nicole Paul

Par mon ?uvre, je tenais vraiment à faire un commentaire sur les langues autochtones qui sont en voie de disparition au Canada et en Amérique du Nord. Ce concours représente probablement l'une des étapes clés de ma carrière. Sans aucun doute, je crois que je pourrai m'y reporter pour continuer tout simplement d'aller plus loin.

SUZIE O’BOMSAWIN:
Lauréate, troisième place, récit, 2013
Arts et récits autochtones

Je trouve ?a vraiment très intéressant qu’un concours comme ?a existe pour les jeunes Autochtones au Canada. Je trouve que c’est une belle fa?on d’appuyer la jeunesse autochtone, d’autant plus qu’on sait qu’il y a beaucoup de talent chez les jeunes Autochtones du Canada autant au niveau écriture qu’artistiques.

STEPHANIE WOOD:
Lauréate, catégorie junior, récit, 2010
Arts et récits autochtones

D'une certaine manière, le concours m'a obligée à prendre une pause pour réfléchir à l'importance intrinsèque de la famille et du passé. Lorsque j'ai appris l'existence du concours, je crois que cette idée m'est venue immédiatement à l'esprit. En lisant la documentation à ce sujet, je me suis rendue compte à quel point il était important de s'arrêter pour essayer de faire ce genre de démarche.

CANDACE TOMA:
Lauréate, catégorie junior, récit, 2011
Arts et récits autochtones

J'ai décidé de soumettre mon récit au concours, parce que je voulais que les gens sachent qu'ils ne sont pas seuls, quelle que soit l'épreuve qu'ils sont en train de traverser. Beaucoup de gens vivent le même genre de chose.

STEPHANIE WESLEY:
Lauréate, catégorie senior, récit, 2012
Arts et récits autochtones

Pendant mon adolescence à Thunder Bay, je n'ai jamais cru que je me retrouverais ici. Je n'ai jamais pensé que je ferais ce que je fais maintenant, mais que j'avais toujours voulu faire. Il est donc très important de poursuivre ses rêves. Il est aussi important d'aider les autres de son mieux. Il faut prendre conscience d'où l'on vient. On a tous son propre témoignage à livrer. Si vous voulez réellement devenir un conteur, vous avez le devoir de raconter ces histoires.

BRANDAN WILSON:
Lauréat, catégorie junior, arts, 2013
Arts et récits autochtones

Lorsque j'ai gagné le concours, j'ai ressenti quelque chose de génial, comme si j’étais devenu presque invincible. Toute ma famille était vraiment fière de moi. C'était tout simplement super de me retrouver là devant des gens qui m’étaient vraiment inconnus, mais qui, je suppose, me connaissaient. J'ai touché, je pense, le c?ur d'autres personnes.

SONIA BASILE-MARTEL
Lauréate, cinquième place, arts, 2013
Arts et récits autochtones

En fait, moi j’aspire à beaucoup de changements pour la jeunesse autochtone. Je travaille justement en art communautaire parce que je crois que c’est ensemble qu’on peut faire de grands changements, qu’on peut faire avancer les choses, mais surtout, qu’on peut affirmer notre identité puisque notre culture peut survivre aussi à travers notre voix.

Puis, c’est vraiment ?a en quoi je crois, puis je crois que l’art bien c’est, c’est une belle arme. C’est une belle arme pour combattre un peu toute l’ignorance, puis peut-être l’invisibilité qu’on a encore aux yeux du reste du peuple, puis je crois que c’est une belle vitrine pour nous des concours comme Arts et récits autochtones

JOSEPH TISIGA:
Lauréat, catégorie senior, arts, 2011
Arts et récits autochtones

J'étais excité, vous savez, à l'idée de participer à un événement qui porte sur la création, les arts et les récits des Premières nations, alors c'était vraiment palpitant, c'était génial. Je dirais que le fait de gagner le concours m'a absolument permis de vivre une bonne expérience en obtenant une certaine visibilité, vous savez, en m'ouvrant de nouvelles avenues dans des médias que je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de conna?tre avant.

SHANEEN ROBINSON:
Lauréate, catégorie senior, récit, 2008
Arts et récits autochtones

Parfois, je pense que beaucoup de gens ont d? préparer le terrain pour la venue de personnes comme moi. De même, je préparerai le terrain pour des jeunes qui cherchent encore leur chemin. Maintenant qu'on m'a ouvert la porte, je réalise que ma voix est nécessaire à notre société, que ma voix a sa place et qu'elle a le droit de se faire entendre. Je crois que cela m'a donné la confiance nécessaire pour poursuivre mes objectifs de carrière.

HOWARD ADLER:
Lauréat, catégorie senior, récit, 2009
Arts et récits autochtones

Je conseille aux jeunes écrivains et artistes autochtones de continuer à travailler à leur art. Les histoires que vous avez à raconter et les perspectives que vous avez à présenter sont très importantes. Vous êtes les seuls qui peuvent les communiquer avec les talents et la voix que vous possédez.

BRIGITTE d’AUZAC de LAMARTINIE:
Directrice, Historica Canada

Nous sommes dans la dixième année du concours, déjà dix ans. Nous avons eu plus de 2 000 participants, plus de 100 gagnants à travers le Canada de descendance autochtone que ?a soit Premières nations, Inuits ou Métis et c’est grace à nos commanditaires que le concours existe depuis si longtemps.

Alors, j’aimerais remercier notre commanditaire principal qui est Enbridge et j’aimerais aussi remercier nos autres commanditaires comme la Banque TD, le gouvernement du Canada, Aboriginal Link, Historica Canada et aussi The Walrus et encore une fois, félicitations aux gagnants.

NICOLE PAUL:
Nos traditions témoignent vraiment de ce que nous sommes. Si nos langues en viennent à dispara?tre lentement et que nos ?uvres d'art traditionnelles disparaissent aussi, je crois que nous perdrons notre identité en tant que peuples autochtones. Je considère que nous avons vraiment besoin de nous regrouper pour les préserver et leur redonner vie.

w88Việt nam
COMMANDITAIRES & COMMANDITAIRES MéDIA